BIOASTER, un nouveau modèle d’innovation technologique en microbiologie

Développer la créativité, augmenter la valeur, ensemble. Ouvrir de nouvelles voies technologiques appliquées à la microbiologie dans le domaine de la santé et des maladies.

Créé en avril 2012 par l’Institut Pasteur et le pôle de compétitivité santé Lyonbiopôle, à l’initiative du gouvernement français, l’Institut de Recherche Technologique, IRT, BIOASTER s’emploie à développer un modèle technologique unique et innovant pour répondre aux derniers défis de la microbiologie, notamment :

Icon protection

Combattre la résistance aux antimicrobiens

Icone security

Améliorer la sécurité et l’efficacité des vaccins

Icon diagnostic

Diagnostiquer rapidement les infections au chevet du patient

Icon microbio

Tirer pleinement parti du microbiote humain et animal

Bioaster

Afin de casser les verrous technologiques et d’explorer de nouvelles possibilités, BIOASTER mène des projets collaboratifs associant des académiques, des start-ups, des PME et des groupes industriels.

L’institut s’appuie sur:

  • Le soutien du gouvernement français travers le programme « Investissements d’Avenir » (subvention n ° ANR-10-AIRT-03).
  • Des infrastructures financées par les autorités régionales :La métropole de Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Des Académiques et des Industriels de classe mondiale :L’Institut Pasteur et Lyonbiopôle (co-leaders de la création de BIOASTER), CEA, CNRS, Inserm, Danone Nutricia Research, Institut Mérieux et Sanofi Pasteur
  • Le soutien de PME très dynamiques de Lyon et de la région parisienne
  • Plus de 100 collaboratrices et collaborateurs,Issu(e)s autant de l’industrie que du monde académique et dont la grande majorité sont des scientifiques et des ingénieurs issus de 17 citoyennetés différentes
  • Des infrastructures en propre et des équipements de pointeEnviron 4 500 m2 d’espaces répartis entre Lyon et Paris, dont 2 500 m2 de laboratoires
  • Des accès privilégiés à des plateformes de pointe :Le Centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (CNRS-CC-IN2P3) et le laboratoire Jean Mérieux BSL4 à Lyon.